Menu
04 268 03 75
Rue Bois Libert 30, 4053 Embourg Lundi au vendredi : 9h à 19h Samedi : 9h à 12h
04 268 03 75 Rue Bois Libert 30, 4053 Embourg
Contactez-nous Lundi au vendredi : 9h à 19h
Samedi : 9h à 12h
Psychothérapeute
    Hypnothérapeute
    Coaching
Contactez-moi
Vous appréciez, partagez !
Lionel Deprez Phone04 268 03 75
AdresseRue Bois Libert 30
4053 Embourg
16/05/2018 10:52

L’Abondance est partout…

Même lorsqu’elle n’est pas agréable !

 
N’avons-nous pas tous un jour, rêvé de ne manquer de rien, d’avoir suffisamment d’argent pour combler nos envies, d’avoir suffisamment d’amour, de tendresse, d’eau, d’amis, ….
 
On rêve, on imagine, on désire, on attend, parfois on souhaite ou on espère, on a envie, on a besoin.
 
Et heureusement, il arrive que nos envies se réalisent, que par chance, miracle, magie, ou je ne sais quoi encore, on arrive à obtenir la piscine que nous désirions voir dans le jardin alors que nous n’avons pas les moyens de nous la payer, ou qu’une copine nous offre une place pour le concert de U2 alors qu’il y a peu ce n’était encore qu’un rêve.
 
Est-ce une question de moment, de bonne étoile, d’énergie, de courage, si par exemple certains rencontrent le grand amour tant attendu et d’autres continuent de galérer ? Pourquoi certains réussissent et d’autres se découragent ou ont le sentiment d’être trop souvent en échec ?
 
Rien que le mot abondance fait parfois sourire. Les plus cartésiens pensent qu’il s’agit toujours de la vague new age de 1980 psycho-spirituelle et d’autres ont la conviction qu’en abordant ce sujet, ils flirtent avec les lois de la physique.
 
Quoi qu’il en soit, depuis des années, on peut voir des méthodes émerger sur le net, dans des bouquins, dans des stages de développement personnel. Parfois pour profiter des faiblesses des gens, parfois dans un réel souci de contribuer à aider les autres à vivre l’abondance.
Des méditations, des projections mentales, des incantations, des commandes à l’univers, des techniques avec différentes étapes.

Mais quel est vraiment le secret de l’abondance ?
Pourquoi certains semblent avoir des facilités et d’autres semblent passer leur vie à essayer ?
 
Avec mon expérience, je vais tenter de définir de manière simple, ce qu’est véritablement l’abondance ?
En abondance veut dire : en grande quantité. Vivre l’abondance dans sa vie, veut dire : vivre en ayant toujours en grande quantité, en ne manquant jamais de rien. Pour cela, on parlera plus souvent de « vibrer » dans l’abondance. Ce qui se traduit par l’action d’émettre des vibrations avec ses pensées, dans la direction de ce que l’on désire. L’idée qui est derrière, c’est que les pensées sont vibratoires.
 
L’exemple de la prière envers un dieu consiste à émettre une pensée tournée vers un être dit « supérieur » dans l’espoir qu’il réponde à une demande particulière. La personne cherche à émettre une vibration avec ses pensées en imaginant atteindre un récepteur qui traitera sa demande.
 
Mais le véritable projet, pas toujours conscient, à propos de l’abondance, n’est-il pas de ne plus jamais avoir à s’inquiéter et se stresser à propos de quelque chose que nous aimerions avoir ou ne pas perdre.
Dans un monde matérialiste où l’on s’attache à différents biens ainsi qu’à l’argent et aux autres, où nous donnons plus d’importance à ce qui est extérieur à nous-mêmes. Nous ne pouvons que nous accrocher à des rêves, des envies, des éléments extérieurs du fait que nous nous sentons pour la plupart déconnectés, coupés, détachés de nous-mêmes.
 
Nous accrocher à quelque chose d’extérieur nous donne l’illusion d’exister, comme si nous n’étions pas capables de voir notre propre existence.
 
Ainsi, nous cherchons à avoir et à ne surtout pas manquer afin de nous rassurer à propos de notre existence. Et si nous ne manquons de rien, nous pouvons aller jusqu’à parler de bonheur.
Voilà bien une croyance culturelle très répandue et liée à notre histoire: croire que le bonheur, c’est de ne jamais manquer de rien.

Eau, nourriture, argent, amour, tout ce qui semble vitale.
L’homme se bat pour sa survie depuis qu’il est sur terre et cela comme toutes espèces, par instinct de survie. Il croit que plus il aura de pouvoir sur sa vie, moins il sera en danger. Naturellement, il cherche un état de bien être, d’accomplissement, il cherche à se réaliser, allant jusqu’à croire que le bonheur c’est d’avoir.
 
Des études montrent que c’est le plus souvent dans le ventre de la mère que le fœtus s’imprègne déjà de la peur du manque. Dans un monde parfait, maman est censée être connectée suffisamment à elle que pour être à l’écoute et assurer la survie de l’organisme du bébé, c'est-à-dire, de son système de fonctionnement. Celui-ci pourrait ainsi développer la confiance dans son propre système et dans le fait que ses besoins physiologiques peuvent y être satisfaits.
 
Nous connaissons tous des gens riches qui ne sont pas heureux pour autant. Vivre dans l’abondance ne veut donc pas dire être riche ! Mais plutôt, ne manquer de rien, avoir ce dont nous avons besoin, ni plus ni moins dans les différents systèmes dont nous faisons partie (famille, école, travail, couple, amitié, maison).
 
Ce qui empêche l’abondance est toujours la même chose que ce qui empêche tout le reste… Les croyances sur lesquelles nous reposons depuis notre enfance et avec lesquelles nous nous limitons. On croit souvent qu’il faut faire pour avoir, qu’il faut mériter, on croit que l’on n’a rien sans rien, qu’on n’a pas sa place dans le système dont on fait partie, que nos besoins ne peuvent pas être satisfaits dans ce monde, que l’amour c’est pour les autres, qu’on n’y a pas droit, on croit même que notre survie et notre existence dépendent des autres et je ne parle même pas de l’estime que l’on a souvent de soi … on croit que l’on peut manquer comme si nous n’avions pas déjà tout!
 
Voici un exemple de difficulté avec l’abondance : je rêve de rencontrer l’amour ! Dès cet instant, la première erreur est que je suis surtout occupé à émettre la vibration que je n’en ai pas. Ainsi, j’attire encore à moi, l’expérience du manque. Dans ce cas, il s’agit peut-être de se rendre compte que l’amour est déjà là, l’amour que l’on se porte à soi-même et l’amour de ceux qui nous entourent ! Et le vrai désir devrait être de vouloir le partager avec quelqu’un. Un autre souci et certainement le plus important, c’est que nous vivons beaucoup avec nos peurs, nos croyances. Exemple : je rêve de rencontrer l’homme idéal, mais j’ai la croyance que les hommes sont tous des salauds. Si je vois les hommes comme des salauds, ça veut dire que lorsque je regarde les hommes, mon focus est mis là-dessus. Si mon focus est mis sur les salauds, pourquoi s’étonner d’attirer toujours le même genre de mecs ? Car oui, on obtient ce sur quoi notre focus est ! Que l’expérience soit agréable ou pas, l’abondance est pourtant bien là.
 
Voilà pourquoi on peut rapidement penser que l’abondance est quelque chose qui ne fonctionne pas ou que l’on peut rencontrer des difficultés.
 
Je crois personnellement, que l’abondance à toujours été là, qu’il n’y a rien à faire pour vivre dans l’abondance, il y a surtout à arrêter d’y faire obstacle avec nos peurs. Chercher l’abondance, c’est comme chercher la confiance, plus vous cherchez plus vous vous en éloignez. Et plus vous émettez la pensée qu’elle n’est pas là. Pourtant, en ce qui concerne l’oxygène, rares sont ceux qui se posent la question de savoir s’ils respirent ou pas, s’il y a de l’oxygène ce matin en se levant ou pas. Il y a comme une forme de confiance et même d’évidence.
 
Alors si vous désirez vibrer dans l’abondance, arrêtez de vous concentrer sur « comment » faire pour avoir, ou sur ce que vous ne voulez surtout pas. Ayez la certitude que vous avez déjà tout ce que vous désirez. Et c’est là que vous devez être attentifs ! Si ce que vous attirez ne ressemble pas à ce que vous croyez être votre désir, alors le plus important est de clarifier ce désir et d’aller voir ce qu’il y a vraiment derrière. En regardant vos peurs, en changeant vos croyances, vous levez les obstacles qui empêchent la vibration de votre désir le plus profond de passer.
 
Pour terminer, je suis convaincu aujourd’hui, que nous vivons tous l’abondance et que nous obtenons tous ce que nous désirons, que cela nous satisfasse ou pas. Et c'est là toute la difficulté! Nous reconnaissons l'abondance lorsque nous vivons des expériences qui correspondent à notre désir. Mais si nos expériences ne correspondent pas, nous caractérisons cela d'échec. 

En étant pas en contact de manière suffisamment profonde avec soi-même, en manquant de cette connaissance de soi que nous devrions tous avoir, nous sommes surtout incapables de reconnaître ce que nous avons attiré à nous. Ainsi, il devient encore plus difficile de regarder les obstacles qu’il nous faut encore lever afin d’obtenir ce que nous désirons vraiment.
 
Pour changer cela, il est d'abord nécessaire de reconnaître sa responsabilité dans l'expérience que nous faisons, même la plus désagréable. Ensuite, nous pouvons nous demander ce que nous avons à apprendre de cette expérience. Qu'y a-t-il dans ma conscience en ce moment pour que j'attire cette expérience dans ma vie? (par exemple). 
De quoi ai-je peur si j’obtiens ce que je veux ? Et de quoi ai-je peur aussi si je n’obtiens pas ce que je veux ?
 
Avec l’aide d’un professionnel, il reste alors à traverser cette peur de façon à ce qu’elle ne soit plus un obstacle à notre désir.

Retour
Vous appréciez, partagez !
Lionel Deprez Phone04 268 03 75
AdresseRue Bois Libert 30
4053 Embourg